La connaissance du rythme naturel de l'énergie permet de se reconnecter à soi, d'accéder à de nouvelles ressources et de prévenir fatigue, inconfort et baisse de moral.

Comment utiliser l'énergie de chaque saison pour être au mieux de nos possibilités toute l'année ?

Sur le plan énergétique, chaque saison s'inscrit dans un cycle qui s'entretient et se perpétue à l'infini. Chaque saison nourrissant la suivante.
Ainsi la nature repart au printemps pour s'épanouir l'été puis l'automne prépare l'hiver, saison de ressourcement dont jaillira le printemps.
Quand notre propre énergie est équilibrée, nous profitons pleinement de cette saisonnalité.

Au sommaire :

Calendrier des saisons

Printemps
- Temps du renouveau
- Retour des beaux jours
- Comment soutenir l'énergie du printemps ?

Été
- Temps de l'épanouissement
- Grandes vacances
- Comment s'ouvrir à l'énergie de l'été ?

Automne
- Moment des dernières récoltes...
- ... et de la rentrée
- Comment soutenir l'énergie de l'automne ?

Hiver
- Temps du retour aux sources
- Fêtes de fin d'année
- Comment se ressourcer dans l'énergie de l'hiver ?

Calendrier des saisons

Avant de parler d'énergie des saisons, mettons-nous d'accord sur le calendrier.

Le calendrier des saisons est différent selon qu'on s'intéresse à la météo, l'énergétique ou l'astronomie.

Notre calendrier fait référence aux saisons astronomiques qui fixent le début de chaque saison aux solstices et aux équinoxes. 

En astronomie, le début du printemps se situe donc autour du 20 mars, l'été du 21 juin, l'automne du 22 septembre et l'hiver du 21 décembre.

En énergétique, on considère les équinoxes et les solstices comme l'apogée d'une saison plutôt que son commencement.

La montée de l'énergie du printemps est perceptible dès février avec l'allongement des jours de plus en plus visible. L'énergie multi-directionnelle de la nature qui s'éveille se ressent jusqu'en avril. 

La chaleur de l'été s'installe dès le mois de mai. La végétation mûrit et produit fruits et légumes en quantité. L'épanouissement de cette énergie dure jusqu'à fin juillet.

En août, les jours sont visiblement plus courts, la végétation commence à passer. L'énergie de l'automne est celle de l'intériorisation, jusqu'en octobre.

L'énergie de l'hiver se concentre de novembre à fin janvier.

Printemps

Nouveau départ

Le printemps est la saison du renouveau, de l'expansion.

À mesure que le jour rallonge, la végétation pousse et s'étend, les animaux s'activent.
L'énergie se développe dans toutes les directions. Et même quand les bourgeons gèlent, la nature est prête à repartir de plus belle.

Il y a dans cette saison, une force de vie et de renouvellement phénoménale.

Bourgeons et fleurs de pommier au printemps
Les bourgeons illustrent bien l'énergie explosive du printemps. Comme lui, ils sont porteurs de vie et toujours prêts à repartir en cas de coup dur.

Retour du soleil

À l'échelle humaine, l'allongement des jours a un effet direct sur notre moral.

Le printemps invite naturellement à se remettre en mouvement.
De la même manière que les végétaux s'étendent par de nouvelles ramifications, nous retrouvons l'envie de bouger, de nous étirer, de faire des projets, dans de multiples directions.

Comment soutenir l'énergie du printemps ?

On peut aussi se demander : « Pourquoi mes plantes ont la pêche alors que j'ai l'impression de me traîner ? »

Le printemps c'est aussi une saison de changement ; changement de temps, changement d'heure, changement de rythme.

Pas toujours facile à suivre ! En particulier si vous ne vous êtes pas suffisamment ressourcé-e pendant l'hiver.

Se remettre en mouvement progressivement

Vous vous souvenez de la danse des autruches dans Fantasia de Disney ? Le mouvement est d'abord doux et léger pour devenir plus exigeant. C'est l'idée !

Commencez par faire quelques pas. Les vieux manuels de médecine chinoise parlent de "marcher dans la cour". Pas question de faire de longues randonnées dès les premiers rayons de soleil, si vous êtes à peine sorti-e tout l'hiver !

Marcher permet une remise en mouvement globale, douce et progressive. À mesure que les jours rallongent, profitez de balades plus longues.

Des étirements lents, réalisés dans l'expiration contribuent à diffuser l'énergie dans tout le corps.

C'est aussi le moment rêvé pour démarrer une nouvelle activité ou reprendre celle-s que vous avez délaissée-s pendant l'hiver.

Mettre le printemps dans son assiette

Manger local et de saison n'est pas qu'une mode. Cela a du sens.

En communiquant leur énergie, les aliments de saison aident l'organisme à se mettre en phase avec l'énergie du moment.

Et à chaque saison sa cuisson de prédilection : au printemps, la cuisson à la vapeur est à l'honneur.

Profiter d'un Shiatsu

Au printemps, le shiatsu soutient l'énergie de renouveau qui ne demande qu'à s'exprimer.

Recevoir un shiatsu à ce moment de l'année, aide le corps à se remettre en mouvement. Les étirements amples, les mobilisations progressives et les pressions typiques du shiatsu assouplissent les muscles, fluidifient les articulations et stimulent la circulation pour accompagner l'organisme dans la sortie de l'hiver.

Été

Temps de l'épanouissement

L'été est la saison des jours les plus longs. L'énergie yang est à son apogée.

La nourriture abonde, la végétation a pleinement repris ses droits ; l'heure est à l'épanouissement.

Avec l'énergie yang de l'été, une fillette court dans un champ en fleur
En été, le temps est au jeu, à la fête, à l'activité.

Grandes vacances

Pour nous, c'est le temps des vacances, des grandes vacances.

De nombreuses entreprises sont au ralenti voire à l'arrêt du fait des congés. Les jours s'étirent à la faveur des longues et chaudes soirées d'été. Le temps nous appartient et, pourtant, il passe si vite !

Cette saison, si favorable à Dame Nature, nous tend un piège dans lequel nous entraîne le calendrier moderne. Alors que l'énergie ambiante est à son plus haut niveau, c'est le moment où nous prenons des congés.

Une occasion que nous saisissons pour stopper toute activité ou, à l'inverse, se jeter à corps perdu dans des loisirs énergivores. Dans les deux cas, la rupture est violente pour l'organisme.

Les changements de temps et les températures caniculaires n'arrangent rien.

Comment s'ouvrir à l'énergie de l'été ?

Le temps est à l'ouverture. La longueur des jours invite à se lever plus tôt et à se coucher plus tard.
C'est la saison de la fête, des réunions, des barbecues et de la joie portée par la musique.

Cultiver la joie de vivre

La joie de vivre devrait être à son comble. Si vous en manquez, vous pouvez ;

  • vous nourrir de films, de livres, de spectacles légers et drôles ;
  • inviter ceux qui savent vous faire rire ;
  • amener de la vie dans votre maison avec de nouvelles couleurs ou des fleurs ;
  • profiter des expositions culturelles et des parcs.

Trouver un sommeil réparateur

Ce n'est pas parce que les nuits sont plus courtes qu'elles doivent être moins reposantes.

Que vous soyez fêtarde, rêveuse ou hyperactive, l'été peut être l'occasion d'apprendre à préparer le sommeil pour mieux dormir. Pour ça, l'instauration d'un sas entre les activités de la journée et le sommeil est bienvenue. Histoire de laisser émotions et préoccupations de côté avant de dormir !
Une douche, un temps de respiration, des exercices de yoga ou encore un auto-massage permettent une transition douce.

Profiter d'un shiatsu

En été, le shiatsu aide à profiter pleinement de l'énergie disponible.
Il favorise un équilibre global en stimulant la circulation énergétique et en apaisant l'esprit.

C'est un moyen souvent utilisé par mes clientes pour "se sentir plus vite en vacances". Le corps détendu, l'esprit libéré, vous êtes complètement disponible pour profiter de la vie !

Automne

Moment des dernières récoltes...

L'automne est une saison de transition.
L'énergie yang, dynamisante, lumineuse et chaude, de l'été cède la place à l'énergie yin, intériorisante, sombre et fraîche, de l'hiver.
Le froid s'installe, la luminosité baisse et les jours raccourcissent.

La nature distribue ses dernières richesses : noix, noisettes et châtaignes sont disponibles en quantité.
Humains et animaux refont leurs stocks, c'est la saison des foires.
Les arbres à feuilles caduques font du tri en se débarrassant de leur feuillage devenu peu productif avec le raccourcissement des jours et dangereux face aux intempéries.
L'organisme sécrète davantage de mélatonine (hormone du sommeil) et donne des signes de fatigue.
Partout, l'heure est au bilan. Avec un mouvement de retour à soi.

Paysage d'automne, la nature passe à l'orange
À l'automne, la nature passe à l'orange, comme pour nous dire de ralentir.

... et de la rentrée

Retour de vacances, e-mails à dépiler, rentrée des classes, reprise du sport, nouvelles activités, nouveau planning, préparation des fêtes... la société est en effervescence.
Le calendrier affiche seulement quelques mois avant la fin de l'année et d'innombrables injonctions exhortent à "tout faire avant Noël".
À contre-courant de l'énergie du moment.

Résultat ? Stress et tensions montent. Raccourcissement des jours et météo deviennent prétextes au cafard.

Comment soutenir l'énergie de l'automne ?

Pour remettre les pendules à l'heure, on s'inspire de la nature : tri, introspection et respiration permettent de se reconnecter au rythme naturel et donc à soi.

Faire du tri

En énergétique chinoise, l'automne est le temps de la nostalgie. Pas au sens de mélancolie ou de regret mais plutôt d'une capacité à se souvenir du passé avec gratitude. Le tri est un bon moyen d'y arriver.

Manipulé en conscience, chaque objet devient un support de méditation. La décision que nous prenons ensuite à leur sujet en dit beaucoup sur la direction que nous souhaitons donner à notre vie :

  • "Je garde et je range" signifie "j'en ai besoin, cela me correspond et je me mets en capacité de l'utiliser" ;
  • "Je garde au cas où" interroge sur la capacité à se détacher du passé, à lâcher-prise pour faire confiance à la Vie ;
  • et même le "je débarrasse" en dit long ! Est-ce pour faire de la place ? Est-ce pour vous débarrasser du souvenir associé ou pour mettre sereinement ce qui vous entoure au présent ? Est-ce parce que vous êtes au clair avec vos vrais besoins ? Est-ce à vendre, à donner, à recycler ou à jeter ?

Le tri devient alors un outil d'introspection. Inutile d'argumenter chaque décision de tri : ça se fait tout seul. Comme une tâche en arrière-plan sur un ordinateur, ça se fait tout seul mais ça consomme de l'énergie !

Pour vous récompenser : savourez un thé chaud, partagez un bon repas, rechargez vos batteries et profitez de ce nouvel espace que vous avez su créer.

Respirer

C'est le moment de marcher dans la nature pour s'inspirer de la sagesse ambiante - puisque les arbres ont tout compris à la saison !

La respiration lente et profonde, par le nez, est un bon moyen de faire le tri de ce qui pollue, au sens propre comme au figuré.

Profiter d'un shiatsu

Le shiatsu accompagne l'être tout entier dans le passage vers la saison froide :

  • en stimulant l'énergie défensive et le système immunitaire quand rhumes et refroidissements réapparaissent ;
  • en aidant l'horloge interne à se (re)mettre à l'heure par son action sur le système nerveux et hormonal ;
  • en permettant de se libérer des tensions accumulées et de relâcher la pression.

En travaillant sur la circulation énergétique, le shiatsu engage le corps à se mettre en phase avec l'énergie du moment. 
Il offre un temps de respiration et de connexion au corps.
Ce temps après lequel on court sans en profiter.
Ce corps qu'on habite sans toujours l'écouter.

Hiver

Temps du retour aux sources

Les jours sont courts, les nuits s'étirent, l'air est frais et l'eau présente en quantité.

La végétation est ralentie. Les animaux limitent leur activité. Le soleil lui-même s'élève moins haut dans le ciel.
La nature se ressource dans la profondeur de la terre.

Cette phase de repos hivernal initie le cycle énergétique des saisons. C'est dans le repos de l'hiver que le bourgeon se prépare, c'est grâce à lui que l'arbre peut s'épanouir en été et faire le tri nécessaire à l'automne.

L'énergie de l'hiver est celle du retour à l'essentiel, du retour à soi.

Paysage d'hiver : brume, dépouillement et calme règnent
Dans le calme et le dépouillement de l'hiver, la nature nous invite à revenir à l'essentiel.

Fêtes de fin d'année

À contre-courant, le calendrier nous entraîne dans une danse endiablée, comme pour conjurer l'idée d'une année qui s'achève.
Dans les entreprises, clôtures d'exercice, inventaires, commandes de fin d'année se bousculent et la préparation des fêtes ajoutent à la confusion.
Décembre se révèle souvent plus chargé que reposant.

Le surplus de fatigue et de stress généré fait le lit des affections saisonnières, de dépressions et de maux divers.

Comment se ressourcer dans l'énergie de l'hiver ?

C'est le moment de recharger les batteries pour mieux vivre le cycle à venir.
Comme le repos nocturne précède l'activité diurne, cette phase de récupération est nécessaire à l'émergence et au développement de nouveaux projets.

Se reposer

Si le froid invite naturellement à privilégier le confort de l'intérieur aux activités extérieures, la frénésie des fêtes ne nous laisse pas au repos pour autant.
Et les écrans présents dans nos maisons entretiennent le brouhaha ambiant.

Inutile de partir en ermitage, quelques aménagements dans notre mode vie suffisent.
Après une journée de travail, privilégiez des activités reposantes - télévision et Internet n'en font pas partie :-). C'est, par exemple, l'occasion ;

  • de retrouver une certaine convivialité dans la douceur de son chez-soi ;
  • de tester des recettes de cuisine mises de côté pour "plus tard" ;
  • de se réserver du temps pour ne rien faire.

Si vous êtes fatigué-e : dormez. Dormez, sans regret, ni culpabilité.
Le sommeil renforce le système immunitaire, régule l'appétit et l'humeur. Indispensable à notre bien-être, le besoin de repos est aussi naturellement plus important en hiver.
Tourner le dos à la télé et aux séries Netflix peut faire gagner 1 à 3 heures de sommeil par jour, l'équivalent de 1 à 3 nuits par semaine - une vraie cure de sommeil et de jouvence!

Se retrouver

Comme la graine qui se concentre pour germer au printemps, c'est le moment de régénérer votre énergie pour vous révéler le moment venu.

Le plus grand tort des écrans est d'occuper notre espace mental en permanence, jusqu'à nous couper d'idées, d'histoires et d'émotions plus personnelles.
Lecture, méditation et rêveries s'harmonisent à merveille avec le calme naturel de la saison.
Revenir dans sa propre intimité peut être aussi puissant qu'inconfortable. Laissez-vous le temps d'apprécier ce changement de rythme. En vous ressourçant en profondeur, vous vous préparez des jours meilleurs.

L'expérience en vaut vraiment la peine !

Manger selon la saison

Les fruits sont rares et les légumes racines à l'honneur, en cette saison.

La cuisine d'hiver privilégie une alimentation chaude, issue d'une cuisson douce et prolongée. Carottes, pommes de terre, navets, oignons, rutabagas, légumineuses, riz et sarrasin sont particulièrement indiqués.
Du côté des fruits, on savoure pommes et fruits secs.

Se protéger du froid

Faire le plein d'énergie c'est aussi éviter d'en gaspiller, en maintenant la chaleur du corps par des vêtements suffisamment chauds, par exemple.
En gardant les pieds, la gorge, la tête et le bas du dos au chaud, on évite les refroidissements mais aussi les douleurs sourdes résultant d'un ralentissement de la circulation.

La mode féminine a son lot d’aberration hivernale.
Vous pouvez oublier les bas fins le temps d'une saison et profiter de chaussures montantes, bottes ou bottines, pour superposer discrètement chaussettes et collants - une astuce pour porter jupes et robes en évitant l'effet glaçon. On est tellement plus belle quand on se sent bien ! :-)

Profiter d'un shiatsu

En cette saison, le shiatsu est un cadeau qu'on se fait pour :

  • entretenir la circulation énergétique ;
  • réchauffer le corps en profondeur ;
  • profiter d'un temps de repos, d'un moment à soi, dans l'intimité de sa propre respiration, au rythme de son corps.

C'est à vous

Et vous, quelle est votre expérience du rythme des saisons ? Vous souvenez-vous de périodes vécues à contre-courant de l'énergie ambiante ? Quel effet ça vous a fait ? Qu'avez-vous ressenti ?

Ecrivez-moi ou faites un commentaire, je serai ravie de vous lire.

Les cookies, je les préfère en cuisine. Il n'y a donc ni cookie, ni pistage sur ce site.
Mentions légales & Confidentialité
Aurélia Benoit, tous droits réservés.